Cheville et pied

​Fasciite, Fasciapathie plantaire ou épine de Lenoir

La douleur est sous le pied, au niveau du talon ou de l’arche et a commencé par être présente au réveil, puis diminuer tranquillement en bougeant. La douleur est augmentée lorsque vous marchez pied-nu. Progressivement, la douleur apparaît pendant ou après une activité physique ou le travail en étant debout longtemps. Avec le temps, la douleur ne fait que s’intensifier et être présente plus souvent. Peut-être est-ce une fasciite ou fasciapathie plantaire. C’est lorsque le fascia plantaire est surutilisé, il devient alors inflammé et douloureux. Le fascia plantaire est une structure fibreuse sous le pied qui aide à soutenir l’arche lorsqu’on met du poids sur notre pied. 

Quoi faire?

Éviter les positions et les mouvements douloureux, appliquer de la glace 15 minutes plusieurs fois par jour et prendre des anti-inflammatoires avec l'accord du pharmacien. Pour les premières semaines, assurez-vous de porter des souliers qui ont un support de l’arche plantaire. 

On peut faire quelque chose?

C’est sûr qu’on peut vous aider. Que ce soit récent ou de longue date, que ça fasse très mal ou moins mal, après une bonne évaluation faite par un de nos physios, on peut vous traiter.

​Névrome de Morton

La douleur est sous le pied et irradie jusqu’aux orteils plus particulièrement entre le 3ème et le 4ème orteil. Des picotements ou engourdissements peuvent être présents dans les orteils. La douleur est provoquée lorsque vous portez des souliers trop étroits ou des talons hauts ainsi que lorsque vous allez sur la pointe des pieds. Peut-être est-ce un névrome de Morton. C’est lorsqu’un de vos nerfs sous le pied est coincé entre votre 3ème et 4ème orteil ainsi provoquant la douleur et les picotements. 

Quoi faire?

Éviter les positions et les mouvements douloureux, appliquer de la glace 15 minutes plusieurs fois par jour et prendre des anti-inflammatoires avec l'accord du pharmacien.

On peut faire quelque chose?

C’est sûr qu’on peut vous aider. Que ce soit récent ou de longue date, que ça fasse très mal ou moins mal, après une bonne évaluation faite par un de nos physios, on peut vous traiter. 

Entorse à la cheville

Votre cheville a tourné en marchant ou en faisant du sport. Vous avez une douleur à la cheville depuis et votre cheville est enflée. Peut-être est-ce une entorse à la cheville. C’est lorsque un ou plusieurs ligaments sont étirés ou déchirés. Les ligaments ont comme rôle de limiter les amplitudes extrêmes, s’ils sont étirés la cheville peut paraître plus « lousse » Que ce soit récent ou une vieille blessure, il peut subsister des douleurs, des raideurs à la cheville et un manque d’équilibre. 

Quoi faire?

Éviter les positions et les mouvements douloureux, appliquer de la glace 15 minutes plusieurs fois par jour et prendre des anti-inflammatoires avec l'accord du pharmacien.

On peut faire quelque chose?

C’est sûr qu’on peut vous aider. Que ce soit récent ou de longue date, que ça fasse très mal ou moins mal, après une bonne évaluation faite par un de nos physios, on peut vous traiter.

Hallux Valgus

La douleur est au niveau de l’articulation du gros orteil et est apparue progressivement avec une nouvelle paire de chaussures plus étroites ou des talons hauts. Votre gros orteil est déformé avec le bout de l’orteil qui pointe vers l’extérieur. Peut-être est-ce un hallux valgus. C’est lorsque l’articulation du gros orteil est subluxé et la phalange dévie vers l’extérieur. Au début, cette déformation est indolore, mais avec un changement de chaussures ou d’entraînement, une douleur peut commencer tranquillement avec une inflammation qui s’installe à l’articulation. 

Quoi faire?

Éviter les positions et les mouvements douloureux, appliquer de la glace 15 minutes plusieurs fois par jour et prendre des anti-inflammatoires avec l'accord du pharmacien.

On peut faire quelque chose?

C’est sûr qu’on peut vous aider. Que ce soit récent ou de longue date, que ça fasse très mal ou moins mal, après une bonne évaluation faite par un de nos physios, on peut vous traiter. Le processus d’usure entamé ne sera pas enrayé, mais les douleurs et les raideurs peuvent être diminuées. Avec des traitements et un bon programme d’exercices, l’inflammation peut être diminuée et les débalancements musculaires adressés ce qui diminue la surcharge de l’articulation et les douleurs par le fait même.